ASPH – Étude « Femmes en situation de handicap – Une double discrimination violente » – 2020

Créée en 1920, l’Association Socialiste de la Personne Handicapée – ASPH – défend les personnes en situation de handicap, atteintes de maladies grave et invalidante, indépendamment de leur âge ou leur appartenance philosophique.

Cette association belge se définit entre autres comme le syndicat des personnes en situation de handicap et agit concrètement pour faire valoir les droits de ces personnes : lobby politique, lutte contre toutes formes de discriminations, campagnes de sensibilisations, services d’aide et d’accompagnement, etc. avec comme objectifs principaux: l’inclusion universelle et l’entière participation des personnes en situation de handicap dans toutes les sphères de vie.

 

En 2020, l’ASPH s’est penchée sur certaines réalités interpellantes vécues par les femmes en situation de handicap.

 

Être femme ET en situation de handicap, c’est potentiellement subir des oppressions validistes et sexistes, entre autres. Notre société dite « validiste » est pensée par et pour des personnes valides. Elle justifie, souvent inconsciemment, des inégalités sociales, des préjugés, des discriminations et certaines formes spécifiques de violences envers ces femmes. Ces violences sont sous-estimées alors que c’est un phénomène grave avec des conséquences parfois irréversibles.

 

Dans cette étude, il est montré l’importance de l’approche intersectionnelle, entre sexisme et validisme, omniprésents autour de nous. Nous abordons aussi les différents types de violences engendrées par ces systèmes d’oppression et exercées par l’entourage, les professionnels et la société en général à l’égard des femmes en situation de handicap. Nous détaillons également les nombreux obstacles qu’elles rencontrent face à la dénonciation de ces violences et proposons certaines pistes de solutions.

 

Télécharger l’étude « Femmes en situation de handicap – Une double discrimination violente » de l’ASPH par Maï Paulus, publiée en décembre 2020 (1,88Mo)

Contact

Écoute violence femmes handicapées

Tél : 01 40 47 06 06
Appel anonyme non surtaxé

JOIGNABLE LE :
LUNDI DE 10H À 13H ET DE 14H30 À 17H30
JEUDI DE 10H À 13H

LES FEMMES DÉFICIENTES AUDITIVES PEUVENT NOUS CONTACTER PAR COURRIEL : ecoute@fdfa.fr

 






    Plan du site
    Haut de page