MIPROF – La Lettre n°16 « Les violences au sein du couple et les violences sexuelles en France en 2019 » – 2020

Observatoire National des Violences Faites aux Femmes

 

Indicateurs nationaux annuels

 

Publiée à l’occasion du 25 novembre, journée internationale pour l’élimination des violences faites aux femmes, la Lettre de l’Observatoire présente les principales données de l’année 2019 disponibles en France sur les violences au sein du couple et les violences sexuelles. Cette publication regroupe les principaux indicateurs de mesure des violences sexistes et sexuelles faites aux femmes. Les données sur les condamnations qui ne sont pas encore disponibles feront exceptionnellement l’objet d’une prochaine publication.

 

Outre les statistiques nationales annuelles, cette lettre reviendra sur les faits marquants de l’année 2019, à commencer par la publication du rapport de l’Inspection générale de la Justice sur les homicides conjugaux commis en 2015-2016 et jugés définitivement.

 

Cette étude – qui pointe des faiblesses dans le repérage et la protection des victimes, et notamment de celles ayant révélé les violences – fait écho à l’enquête sur les morts violentes au sein du couple du ministère de l’Intérieur selon laquelle quatre femmes tuées par leur conjoint sur dix avaient subi des violences antérieures. L’augmentation des féminicides et des infanticides en 2019 doit nous alerter et nous inciter à poursuivre les actions engagées à la suite du Grenelle des violences conjugales en protégeant de manière inconditionnelle les victimes et en faisant en sorte de ne laisser aucune d’elles sans réponse.

 

Mieux prendre en compte la situation des femmes dans les départements d’outre-mer, ainsi que celle des femmes en situation de handicap est une des priorités de la nouvelle stratégie nationale qui s’est dégagée à la suite du Grenelle. L’enquête du SSMSI et de la Drees, dont les principaux enseignements ont été repris dans la lettre, montrent que les femmes en situation de handicap subissent des violences dans le couple et/ou sexuelles de manière disproportionnée. Les femmes d’outre-mer, sont également surexposées aux violences et particulièrement au harcèlement sexuel, ainsi que le révèle l’enquête Virage DOM réalisée par l’Ined.

 

Enfin, nous ne pouvions terminer cette lettre sans évoquer le temps fort de l’année 2020, le confinement et ses effets sur les femmes et les enfants isolés et contraints au silence face à un mari ou un père violent et les réponses qui y ont été apportées. Le rapport sur « Les violences conjugales en période de confinement : évaluation, suivi et propositions » publié en juillet 2020 a permis, en se fondant sur l’analyse des données recueillies pendant cette période hors norme, de mesurer l’impact du confinement sur les
violences conjugales et d’évaluer les actions mises en œuvre.

 

Recueillir, harmoniser et analyser les données pour objectiver le phénomène des violences faites aux femmes et construire des réponses adaptées et efficientes sont les objectifs poursuivis par la MIPROF depuis sa création en 2013, à travers la lettre de l’Observatoire national des violences faites aux femmes.

 

Télécharger l’intégralité de la Lettre n°16 « Les violences au sein du couple et les violences sexuelles en France en 2019 » publiée par la MIPROF en novembre 2020

Contact

Écoute violence femmes handicapées

Tél : 01 40 47 06 06
Appel anonyme non surtaxé

JOIGNABLE LE :
LUNDI DE 10H À 13H ET DE 14H30 À 17H30
JEUDI DE 10H À 13H

LES FEMMES DÉFICIENTES AUDITIVES PEUVENT NOUS CONTACTER PAR COURRIEL : ecoute@fdfa.fr

 






    Plan du site
    Haut de page