Logo : les tribunes libres de la CLEF

LA CLEF – Tribune libre « L’impact du COVID-19 sur les femmes handicapées » de Claire Desaint – 2020

On a constaté que le Covid-19 a eu un impact plus fort sur les femmes que sur les hommes, augmentant pour la plupart, leur charge mentale : plus de personnes au foyer, s’occuper de la continuité pédagogique, en même temps que du télétravail pour beaucoup d’entre elles. Le confinement et la promiscuité ont été source d’un fort accroissement des violences conjugales.

 

Qu’en est-il pour les femmes handicapées ? Dans quelle mesure ont-elles vu leurs difficultés augmenter avec le confinement et l’isolement ?

 

Nous analysons cinq problématiques principales qui ont impacté la vie des femmes handicapées en raison du Covid-19.

En plus de la propre expérience de FDFA, cet article s’inspire des résultats d’une enquête réalisée par Women Enabled International « COVID-19 at the Intersection of Gender and Disability: Findings of a Global Human Rights Survey, March to April 2020 » (COVID-19 à l’intersection du Genre et du Handicap Résultats d’une enquête mondiale sur les droits humains Mars – Avril 2020). L’enquête a été menée virtuellement via un document Word et un formulaire Google en anglais, en espagnol et en langage facilement accessible, mais pas en français. Elle a porté sur 100 personnes. Mais elle est instructive qualitativement.

 

    1. Impact sur la santé
    2. Comment satisfaire ses besoins fondamentaux
    3. Perte d’emploi et de revenus
    4. Réduction de services d’aide, de services publics, et isolement social
    5. Violences

 

Quelques recommandations :

  • Classer les services d’aide liés au handicap et les services de lutte contre la violence sexiste comme des services essentiels pendant le Covid-19.
  • Fournir les informations dans plusieurs formats accessibles.
  • Veiller à ce que les compensations des pertes de revenus aillent directement aux femmes handicapées plutôt qu’aux familles ou aux conjoints ou compagnons.
  • Faire participer les femmes handicapées aux mesures et dispositions mises en œuvre et à la prise de décision relatives à la pandémie.

 

Conclusion :

Les femmes handicapées constituent un public plus vulnérable. En période normale, elles doivent déjà s’organiser dans un environnement peu accessible et une culture sociale peu favorable pour surmonter les obstacles afin d’avoir un logement, un emploi, une vie sociale, avoir des soins de santé. En période de crise, avec confinement, toute cette organisation est remise en cause ; l’impact de la crise est démultiplié pour les femmes handicapées.

Le gouvernement doit donc être particulièrement vigilant pour faciliter la vie quotidienne des femmes handicapées. Il est indispensable qu’elles fassent partie des organes de décisions prises pendant et après la crise afin qu’elles puissent alerter sur leurs conséquences pour elles.

 

Ces tribunes libres n’engagent que leur(s) autrice(s).

 

Lire l’intégralité de la tribune libre « L’impact du COVID-19 sur les femmes handicapées » de Claire DESAINT parue sur le site de LA CLEF en septembre 2020

Contact

Écoute violence femmes handicapées

Tél : 01 40 47 06 06
Appel anonyme non surtaxé

JOIGNABLE LE :
LUNDI DE 10H À 13H ET DE 14H30 À 17H30
JEUDI DE 10H À 13H

LES FEMMES DÉFICIENTES AUDITIVES PEUVENT NOUS CONTACTER PAR COURRIEL : ecoute@fdfa.fr






    Plan du site
    Haut de page