Logo de la Fondation Jean Jaurès

Fondation Jean Jaurès – Les violences sexistes et sexuelles contre les femmes et les filles en situation de handicap – 2021

« Afin de mettre en lumière le fléau des violences sexistes et sexuelles, ainsi que leur lien avec les inégalités fondées sur le genre, la Fondation Jean-Jaurès et la Fondation européenne d’études progressistes (FEPS) se sont associées pour une série de publications portant sur la lutte pour l’élimination des violences sexistes et sexuelles. Dans celle-ci, Pirrko Mahlamäki, secrétaire générale du Forum finlandais des personnes handicapées, membre de l’Observatoire du Lobby européen des femmes sur les violences envers les femmes et de son conseil d’administration, alerte sur les violences dont les femmes en situation de handicap sont victimes et soumet des recommandations pour une meilleure prise en compte de leurs besoins, qui plus est dans le contexte de la crise sanitaire qui les a encore plus fragilisées.

Tout le monde sait que les femmes représentent la moitié de la population. Mais saviez-vous que 16 % d’entre elles présentent au moins une forme ou une autre de handicap[1] ? En effet, l’Union européenne (UE) compte 60 millions de femmes et de filles handicapées, soit l’équivalent de la population totale de l’Italie[2].

Si toutes les femmes rencontrent des obstacles importants liés aux inégalités fondées sur le genre ou au sexisme, celles en situation de handicap sont confrontées à des formes d’inégalités croisées et multidimensionnelles dans tous les aspects de leur vie, des discriminations socio-économiques à l’isolement social, en passant par les violences sexistes et sexuelles, la stérilisation et l’avortement forcés, le manque d’accès aux services publics, à un logement décent ou à des soins de santé de qualité, ou encore l’impossibilité de contribuer activement à une vie citoyenne.

Les données disponibles indiquent que les violences sexistes et sexuelles les affectent dans des proportions beaucoup plus importantes que la plupart des autres femmes[3]. Le handicap ne protège pas les femmes contre les actes de violence, pas plus qu’il ne les empêche. Le tabou et le silence profond qui entourent cette question doivent enfin être brisés. Nous devons écouter les femmes et leurs expériences diverses. Il nous faut, de plus, améliorer la coopération avec les organisations représentant les femmes et les filles en situation de handicap, et contribuer davantage à l’élaboration de la législation et des politiques, notamment en ce qui concerne l’accès à la justice et aux mécanismes de soutien aux victimes. »

⇒ Lire l’intégralité de l’article « Les violences sexistes et sexuelles contre les femmes et les filles en situation de handicap » publié sur le site de la Fondation Jean Jaurès, le 25 juin 2021.

Contact

Écoute violence femmes handicapées

Tél : 01 40 47 06 06
Appel anonyme non surtaxé

JOIGNABLE LE :
LUNDI DE 10H À 13H ET DE 14H30 À 17H30
JEUDI DE 10H À 13H

LES FEMMES DÉFICIENTES AUDITIVES PEUVENT NOUS CONTACTER PAR COURRIEL : ecoute@fdfa.fr

FERMETURE ESTIVALE POUR CONGÉS DU 2 AU 22 AOÛT 2021 INCLUS.






    Plan du site
    Haut de page