Plateforme de lutte contre les discriminations

Publié le 12 février 2021

La plateforme de lutte contre les discriminations sera officiellement lancée ce vendredi 12 février 2021 par le Président de la République.

 

Ce nouveau service de signalement et d’accompagnement sera assuré par des juristes du Défenseur des droits qui accompagneront et orienteront gratuitement les personnes qui pensent être victimes ou témoins de discriminations, quels qu’en soient le motif et le domaine. Il sera accessible via :

  • Un numéro de téléphone à 4 chiffres : le 3928
  • Un site internet www.antidiscriminations.fr, doté d’un tchat disponible du lundi au vendredi (9h-18h)
  • Un accès spécifique pour les personnes sourdes et malentendantes

 

Ces outils permettront d’effectuer un premier niveau de prise en charge des victimes en leur offrant une écoute active et en leur permettant de comprendre leur situation, mais également en leur présentant les démarches possibles pour les rétablir dans leurs droits, en les orientant vers les délégués du Défenseur des droits et auprès des acteurs, des pouvoirs publics et des associations compétentes (le site internet proposera un recensement des acteurs associatifs et publics engagés dans la lutte contre les discriminations).

Ainsi, 

« Que vous soyez victime ou témoin, nous vous écoutons et vous accompagnons pour agir face aux situations de discriminations. Nous pouvons aussi vous accompagner ou vous orienter en cas de violences et de propos haineux. »

 

La plateforme anti-discriminations est réalisée par le Défenseur des droits, l’autorité indépendante chargée de lutter contre les discriminations et de promouvoir l’égalité.

 

Le Défenseur des droits est une autorité indépendante, chargée de défendre les droits et libertés. Elle peut engager des règlements amiables, faire des recommandations, présenter des observations en justice…

 

Toute personne physique (un individu) ou toute personne morale (une société, une association…) peut le saisir directement et gratuitement lorsqu’elle :

  • pense qu’elle est discriminée
  • a des difficultés dans ses relations avec un service public (Caisse d’Allocations Familiales, Pôle Emploi, retraite…)
  • estime que les droits d’un enfant ne sont pas respectés
  • constate qu’un représentant de l’ordre public (police, gendarmerie, douane…) ou privé (un agent de sécurité…) n’a pas respecté les règles de bonne conduite
  • souhaite être orientée ou protégée en tant que lanceur d’alerte

Les juristes de l’institution et les délégués du Défenseur des droits présents partout en France, en métropole et en outre-mer, traitent vos réclamations gratuitement et de manière impartiale.

Contact

Écoute violence femmes handicapées

Tél : 01 40 47 06 06
Appel anonyme non surtaxé

JOIGNABLE LE :
LUNDI DE 10H À 13H ET DE 14H30 À 17H30
JEUDI DE 10H À 13H

LES FEMMES DÉFICIENTES AUDITIVES PEUVENT NOUS CONTACTER PAR COURRIEL : ecoute@fdfa.fr

FERMETURE ESTIVALE POUR CONGÉS DU 2 AU 22 AOÛT 2021 INCLUS.






    Plan du site
    Haut de page