Femmes Ici et Ailleurs met l’Écoute Violences en avant

Publié le 12 juillet 2021

Le magazine Femmes Ici et Ailleurs consacre un article à FDFA dans son numéro 44 daté de juillet-août 2021.

 

Femmes pour le Dire, Femmes pour Agir (FDFA)

Les femmes en situation de handicap sont confrontées à une double discrimination et à des violences accrues.

Femmes pour le dire, Femmes pour agir lutte pour qu’elles soient reconnues comme citoyennes à part entière.

 

En 2003, Maudy Piot, psychanalyste et militante féministe, fonde l’association FDFA. Claire Desaint, à l’époque conseillère technique de la ministre déléguée à la Parité et à l’Égalité professionnelle, est à ses côtés. « Nous voulions créer une association qui regrouperait tous les types de handicap, où les femmes auraient leur place », raconte Claire Desaint, qui copréside l’association depuis 2019. L’objectif :

« Promouvoir la place des femmes handicapées comme citoyennes » dans la vie politique et sociale, sur les questions de l’emploi, du logement, de l’éducation…

Rapports, colloques, travail en réseau, à travers du lobbying et du plaidoyer, FDFA s’efforce de modifier le regard de la société, en informant sur un sujet depuis trop longtemps mis sous le tapis.

Mise en place d’un numéro d’écoute

L’association est également au coeur de la lutte contre les violences. « Les handicaps des femmes décuplent dans un premier temps les probabilités qu’elles soient victimes de violences avant de réduire à peau de chagrin leurs possibilités de défense », déclarait le Haut Conseil à l’Égalité entre les femmes et les hommes en 2016.

D’autant que l’agresseur est souvent la personne aidante dans la vie quotidienne, précise Claire Desaint : « C’est donc très compliqué pour la victime d’aller porter plainte. » Depuis octobre 2015, l’association gère un numéro d’écoute (01 40 47 06 06) spécifique pour les femmes handicapées, dispositif renforcé depuis 2020 grâce aux fonds obtenus avec le prix de la Fondation Raja-Danièle Marcovici. Une avocate, une assistante sociale, une psychiatre et des psychologues accompagnent désormais ces femmes dans leur reconstruction.

 

Éduquer et sensibiliser

« La formation des personnes impliquées dans la lutte contre les violences, comme les policier·ère·s et magistrat·e·s, à la question du handicap, est fondamentale », affirme Claire Desaint. Au-delà, FDFA multiplie les initiatives de sensibilisation du grand public, via un nouveau site Internet sur les violences, un escape game sur les discriminations ou encore un hashtag et une enquête sur la question de l’inceste sur des enfants handicapé·e·s, #IncesteHandicap, lancé en janvier dernier.

Le chemin vers une véritable reconnaissance et participation des femmes handicapées dans la société est encore long. « Ce sont des femmes qui ont beaucoup d’expérience, qu’il faut prendre comme expertes, et pas uniquement sur le sujet du handicap ! », clame Claire Desaint. Mais la société évolue et « grâce à un travail de lobbying et d’engagement, les femmes handicapées ont commencé à prendre leur place dans une société plus consciente », se réjouit-elle.

 

(Retranscription de l’article)

Photo de l'article dans Femmes Ici et Ailleurs

Contact

Écoute violence femmes handicapées

Tél : 01 40 47 06 06
Appel anonyme non surtaxé

JOIGNABLE LE :
LUNDI DE 10H À 13H ET DE 14H30 À 17H30
JEUDI DE 10H À 13H

LES FEMMES DÉFICIENTES AUDITIVES PEUVENT NOUS CONTACTER PAR COURRIEL : ecoute@fdfa.fr

FERMETURE ESTIVALE POUR CONGÉS DU 2 AU 22 AOÛT 2021 INCLUS.






    Plan du site
    Haut de page